Les émotions, au même titre que les sensations, devraient servir à nous informer de nos besoins, et à faire des choix en conséquence. Mais nous vivons dans une société qui fait mauvaise presse aux émotions. D'où une éducation qui, très souvent, nous a désappris à ressentir. 

Ainsi, beaucoup de personnes en arrivent à vivre un dérèglement de leurs émotions. Ce dérèglement entraîne divers symptômes : perte de contact avec soi, sentiment de vide, indécision et ambivalence, trouble anxieux, trouble psychosomatique, hypersensibilité, hyperémotivité, culpabilité, etc. 

Le psychologue en auto-développement accorde une attention particulière à la manière dont son client gère ses émotions et lui réapprend comment il peut s'en servir. 

LE GUIDE DES ÉMOTIONS

Beaucoup d’entre vous classent les émotions en deux catégories : les positives (celles qu’on prend plaisir à ressentir) et les "négatives" (celles qu’on voudrait bien éliminer, bloquer, etc.). Pourtant, saviez-vous que les deux sont utiles? les "positives", bien sûr, indiquent un état de satisfaction, de bien-être. Les "négatives", un état d’insatisfaction, de déséquilibre, un besoin mal répondu. Par l’émotion, positive ou négative, notre corps nous envoie un message.

Mais comment décoder ce « langage des émotions » ? C’est ce que la psychologue Michelle Larivey nous fait découvrir dans son "Guide des émotions", disponible sur Internet, et dans son livre, publié aux Éditions de l’Homme, "La puissance des émotions".

Elle a ainsi identifié plus d’une centaine d’émotions, et pour chacune d'entre elles, nous en explique le sens. Pourquoi, quand, telle ou telle émotion est susceptible d’apparaître et aussi, quoi faire avec? Comment s’en servir pour se développer?

LA CULPABILITÉ

Beaucoup de gens sont aux prises avec cette "expérience émotionnelle" (ce n'est pas, à proprement dit, une véritable émotion). Mais que signifie réellement "se sentir coupable"? 

D'une part, la culpabilité peut s'apparenter au regret. Mais pas toujours, car l'expérience de se "sentir coupable" peut aussi indiquer une difficulté à s'assumer. Je me sens coupable de tel geste, telle parole, mais, dans le fond de moi-même, je ne le regrette pas vraiment. Souvent même, je continue dans la même direction.

La psychologue Michelle Larivey, dans sa fiche sur la culpabilité, nous explique clairement les deux types de culpabilité.

La journaliste Chantal Ethier m'avait déjà interviewé sur le sujet de la culpabilité. Elle en a fait un article où d'autres psychologues expliquent également leur vision de la culpabilité. Intéressant d'avoir plusieurs points de vue.

"Excusez-moi de m'excuser"

Vous songez à consulter ?

 Pour plus de détails sur mon approche

 Pour de l’information sur les honoraires, mes disponibilités, la durée ou fréquence des entrevues, cliquez ici

 Pour connaître mon parcours professionnel

 Pour me contacter

Psychologue à Sherbrooke, Qc. | Psychothérapie

Gestion des émotions 

BERNARD UHL

Psychologue à Sherbrooke (Qc)

Un guide d'expérience

(819) 564-4494

  • Facebook - Black Circle